Témoignage #3 Je me souviens d’avoir tant pleuré au début de mon allaitement

Les Billets Libres (« Témoignages » et « Réflexions ») ne sont pas écrits au nom de Parents & Féministes. Les propos écrits sont personnels aux auteur.es, qui préfèrent souvent rester anonymes.

Il s’agit de libérer des paroles, de susciter des réflexions, de refléter nos doutes et questionnements. Et de montrer que malgré des expériences et des opinions différentes, nous pouvons agir ensemble vers un but commun : la fin du sexisme dans la parentalité.

Je me souviens d’avoir tant pleuré au début de mon allaitement.

J’avais si mal, j’étais si fatiguée, je me sentais si seule.

La nuit, dans le noir je sanglotais silencieusement. Mes larmes coulaient sur mes joues tandis que j’essayais de mettre mon bébé au sein.

La douleur était forte, ma lucidité très faible, et pourtant j’ai tenu bon.

Je suis très fière d’avoir réussi à allaiter mon fils, mais je comprends tellement les femmes qui arrêtent, n’y arrivant pas sans douleur.

J’ai eu recours à l’aide d’une sage femme, d’une consultante en lactation, de mes amies, et j’ai eu de la chance que mon compagnon me soutienne à 100%. Sans tout cela j’aurais sans doute arrêté très vite. Il faut être entourée et soutenue, ce n’est pas un luxe que d’appeler à l’aide !

Contrairement à ce qu’on peut croire l’allaitement n’est pas si simple et naturel pour toutes les femmes. 

C, 33 ans

Pour témoigner sur les congés parentaux, c’est ici ; et pour témoigner sur tout autre sujet ou nous faire part de vos réflexions, c’est .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s