Nos valeurs

Féminisme

Un féminisme décliné en quatre axes : 

  • veiller à l’égalité, en droit et dans les faits, entre les femmes et les hommes, entre les filles et les garçons, 
  • revaloriser et politiser la parentalité, qui est traditionnellement associée au féminin et est donc historiquement dévalorisée, peu prise en compte, peu politisée, 
  • déconstruire les stéréotypes de genre et les biais inconscients liés,
  • repenser les rôles parentaux hors des normes hétéropatriarcales, qui génèrent souffrances et inégalités pour tout le monde.

Mixité

Il nous semble important que les hommes comme les femmes se mobilisent pour une parentalité féministe et égalitaire. 

L’association a donc pour but de réunir des hommes et des femmes. Il est demandé aux  hommes d’être très attentifs à écouter la parole des femmes et à ne pas faire usage de mansplaining ou de manterrupting.

La non-mixité pourra néanmoins être réservée à certains évènements restreints, au cas par cas (par exemple : un groupe de parole sur l’épisiotomie ou la sexualité post-accouchement).

Politisation du privé

Ce qui relève de la sphère privée et familiale a historiquement pu être considéré comme hors du débat politique, hors de tout débat même. Cette idée continue parfois d’être invoquée. Cela se fait à la défaveur des femmes victimes de violences conjugales, des victimes de viols et d’agressions sexuels, et des femmes dans la sphère familiale.

Nous pensons que le privé est politique et qu’il doit faire l’objet de débats et revendications politiques.

Il n’y a pas de petits sujets

Nous nous attaquons aux “grands” sujets (IVG, congé paternité, congélation des ovocytes, violences obstétricales,…) comme aux “petits” sujets (lit pour le père dans les maternités, table de change dans les toilettes hommes, …). 

A nos yeux, ces “petits” sujets reflètent, confirment et confortent des tendances générales de société souvent sexistes, et sont, au final, loin d’être minimes (d’autant plus qu’ils sont souvent quotidiens).

En outre, agir sur un sujet n’empêche pas d’agir sur un autre. Ainsi, nous sommes prêt.e.s pour tous les combats, qu’ils soient perçus comme petits ou grands.

Pragmatisme et tolérance (à l’égard des personnes et groupes extérieurs)

Nous soutenons les initiatives qui vont dans le bon sens, même quand selon nos critères très personnels, ce n’est pas exactement comme nous aurions fait ou nous ne sommes pas en accord à 100 % avec tout. 

Personne n’est parfait et n’agit à tout instant parfaitement, ni nous, ni d’autres personnes qui tentent d’oeuvrer pour un monde meilleur.

Nous avons cependant des lignes rouges infranchissables : racisme, homophobie, xénophobie, grossophobie, validisme, classisme, transphobie, méchanceté (parfois il faut dire les choses simplement !), et sexisme évidemment. 

Bienveillance et droit à l’erreur (en interne)

Nous ferons sûrement des erreurs de communication, des tâtonnements, des approximations. Nous bafouillerons en réunion, nous laisserons passer des coquilles sur une publication, nous vexerons peut-être quelqu’un malgré nos précautions, nous dirons une chose avant de changer d’avis deux semaines plus tard, nous utiliserons le terme “genre” là où celui “sexe” aurait été plus adapté.

Nous essayons de faire au mieux, dans le cadre de notre engagement bénévole, et parfois nous ferons des erreurs. Et ce n’est pas grave. Du moins tant que nous ne franchissons pas les lignes rouges (racisme, homophobie, xénophobie, grossophobie, validisme, classisme, transphobie, méchanceté, sexisme).

Pro-LGBT+

Nous pensons qu’un enfant peut avoir un maman et un papa, ou une maman, ou un papa, ou deux mamans, ou deux papas, et pourquoi pas trois ou quatre parents. 

Nous pensons que les familles hétéro n’ont pas à avoir plus de droits ou plus de considération que les familles homoparentales.

Non-raciste, inclusif et intersectionnel

Nous sommes sans tolérance envers les comportements racistes ou xénophobes. 

Nous prônons un féminisme inclusif et intersectionnel et tâchons de ne pas parler à la place des principaux.les concerné.e.s.

Justice sociale

Nous souhaitons prôner un féminisme pour toutes et tous, de toutes les classes sociales.

Langage simple

La pensée peut être complexe, mais il vaut mieux que la parole reste simple, accessible, non réservée aux personnes initiées.

Nous nous efforçons donc de nous exprimer avec pédagogie, dans un langage abordable pour toutes et tous, et de définir les termes utiles à la réflexion.