Lectures

Voici une sélection de livres qu’on a aimé et/ou qui nous ont intéressées, questionnées, permis d’avancer.

Toute suggestion est bienvenue !

Sur le féminisme et sur des thèmes liés :

  • Sorcières, Mona Chollet. Un livre convaincant, qui nous questionne, nous met en colère et nous conforte dans nos ressentis et nos revendications. Le thème est large, relatif à la « puissance invaincue des femmes ». On aime en particulier le chapitre sur le désir de la stérilité. On recommande chaudement ce livre à toutes et tous, tout comme les deux précédents livres (Beauté Fatale et Chez soi).
  • Beauté Fatale, Mona Chollet. Comme Sorcières, c’est super et ça met en colère. Ici il est question de « beauté » et de ce qu’on demande aux femmes à ce titre. A lire !
  • Le choeur des femmes, Martin Winckler. Une fiction non-fiction se déroulant dans un centre de planification familiale d’un hôpital d’une ville imaginaire, où l’auteur (lui-même médecin) invite à écouter les femmes et nous montre que des consultations gynécologiques qui se passent bien, c’est possible. On adore.
  • Libérées, Titiou Lecoq. Un style abordable et de l’humour pour cette démonstration que « le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale ». Merci Titiou Lecoq !
  • I’m every woman, Liv Strömquist. Une super bd qui nous montre le vécu des femmes victimes de certains des pires boyfriends de l’Histoire (Staline, Elvis Presley, …). Et qui questionne l’Histoire avec un grand H, le patriarcat, les valeurs masculines.. Comme tout Liv Strömquist, on conseille vivement !
  • King Kong théorie, Virginie Despentes. Un texte qui a été déterminant pour beaucoup de femmes féministes (dont la géniale Victoire Tuaillon) et qui a donc toute sa place dans cette liste.
  • Les culottées, tomes 1 et 2, Pénélope Bagieu. Des bd géniales, drôles, réjouissantes, dynamiques, qui nous permettent de (re) découvrir, entre autres femmes sous-connues, Nellie Bly, Agnodice, Hedy Lamarr ou encore Las Mariposas.
  • Le problème avec les femmes, Jacky Fleming. Une petite bd férocement drôle, sarcastique, au second degré poussé, qui tourne en dérision les phrases et théories sexistes des « grands » hommes.
  • 10 jours dans un asile, Nellie Bly. Un témoignage historique réel, qui permet de prendre la mesure à la fois de l’audace et du courage de la géniale Nellie Bly, et du triste et scandaleux sort réservé aux femmes considérées « aliénées » à la fin du XIXème siècle. Inspirant !
  • Commando culotte : Les dessous du genre et de la pop-culture, Mirion Malle. Une bd qui explique à merveille l’invisibilisation des femmes dans les produits culturels ou, quand elles sont visibles, les stéréotypes qu’on leur colle. Drôle et efficace. Attention, après avoir lu cette bd, votre regard sur les films et les séries va changer et vous allez voir le mâle partout.
  • La petite Bédéthèque des Savoirs – tome 11 – Le Féminisme, Anne-Charlotte Husson et Mathieu Thomas. Un documentaire en bd, facile à lire, qui retrace l’histoire du féminisme et de ses différentes vagues et qui nous explique des concepts-clés, comme le genre, le « slut-shaming » ou l’intersectionnalité. S’instruire facilement en bd, on dit oui !
  • Chez soi, Mona Chollet. Dans cet ouvrage, Mona Chollet interroge l’espace domestiques, nos intérieurs qui – comme la plupart des trucs classés féminins – ont tendance à être laissé de côté et à pas être l’objet d’études. Comme les deux autres livres de l’actrice, c’est génial et ça fait réfléchir.
  • Ces hommes qui m’expliquent la vie, Rebecca Solnit. Il s’agit de plusieurs textes de celle qu’on présente souvent à tort (c’est elle qui le dit !) comme l’inventrice du mansplaining. On apprécie en particulier le chapitre 1 éponyme, le chapitre 2 « La guerre la plus longue » sur les violences faites aux femmes (indispensable!), et le chapitre 7 « Cassandre chez les pervers » pointant la remise en cause permanent de la crédibilité des femmes qui parlent.
  • De la marge au centre, bell hooks. Un des livres préférés de certaines de nos membres. Le livre se lit très facilement puisque l’autrice essaie d’utiliser un langage clair, précis et accessible. D’ailleurs, un des objectifs du livre est d’être lu par le plus grand nombre de femmes, et notamment celles les plus éloignées de la culture bourgeoise et intellectuelle. En bonus, le livre traite aussi de la maternité et de la parentalité.
  • Pas vraiment un livre, mais qui mérite d’être signalée : La série Le féminisme à l’épreuve du couple hétéro, de Daphnée Leportois, chez Slate.fr. Les articles de la série ont interpellé beaucoup d’entre nous. Et ça fait tellement plaisir de voir ces sujets abordés dans un média à l’audience large !

Et aussi :

  • Les Couilles sur la table, Victoire Tuaillon
  • Les brutes en blanc, Martin Winckler
  • Un féminisme décolonial, Françoise Vergès
  • Sang tabou, Camille Emmanuelle
  • Une pièce bien à soi (ou Une chambre à soi), Virginia Woolf
  • Le corps des femmes, Camille Froidevaux-Metterie
  • Présumées coupables, sous la direction de Claude Gauvard, Archives nationales
  • On ne naît pas soumise, on le devient, Manon Garcia
  • Ainsi soit Olympe de Gouges, Benoîte Groult
  • Féminisme pour les 99 %, Cinzia Arruta, Tithi Bhattacharya, Nancy Fraser
  • L’Origine du Monde, Liv Strömquist
  • Les sentiments du Prince Charles, Liv Strömquist
  • Une culture du viol à la française, Valérie Rey-Robert
  • En finir avec la culture du viol, Noémie Renard
  • Backlash : La guerre froide contre les femmes, Susan Faludi
  • Le capitalisme patriarcal, Silvia Federici
  • Ni vues ni connues, collectif Georgette Sand
  • Le deuxième sexe, Simone de Beauvoir
  • Libres ! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels, Ovidie et Diglee
  • La charge émotionnelle et autres trucs invisibles, Emma
  • Ma vie sur la route: Mémoires d’une icône féministe, Gloria Steinem
  • Gros n’est pas un gros mot, Daria Marx et Eva Perez-Bello
  • Caliban et la sorcière, Silvia Federici
  • Le livre noir de la psychanalyse, sous la direction de Catherine Meyer
  • Le langage inclusif : Pourquoi, Comment, Eliane Viennot
  • Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !, Eliane Viennot

Sur la parentalité :

  • Tu seras un homme – féministe – mon fils !, Aurélia Blanc. Ce livre a été une révélation pour certaines d’entre nous. L’autrice décrit bien les différents stéréotypes qui nous guettent et nous aide à aller au-delà. À lire et à offrir sans modération, même si on n’élève pas un garçon. On conseille de le lire assez tôt après une naissance (et même mieux, dès la grossesse).
  • Les mots des mères, Yvonne Knibiehler et Martine Sagaert
  • Réformer les congés parentaux, Yvonne Knibiehler
  • L’accouchement est politique, Béatrice Cascales et Laëtitia Négrié
  • Accouchement – Les femmes méritent mieux, Marie-Hélène Lahaye
  • Sorcières, Mona Chollet (chapitre 2)
  • Tu seras une femme, Anne-Cécile Mailfert
  • Le livre noir de la gynécologie, Mélanie Déchalotte
  • Non coupables : sortir des injonctions de la parentalité positive, Aude Sécheret et Vincent Joly

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s